lundi, 25 juin 2018|

0 visiteurs en ce moment

 

Elevages industriels : pire qu’en Bretagne ?

Comme le plus souvent, l’information publiée en catimini dans les annonces légales des quotidiens régionaux n’aura pas été captée par le grand public. Et peu nombreux auront été vraisemblablement ceux qui iront consigner leurs observations sur les registres ouverts en sous-préfecture de Dunkerque. Moyennant quoi, le projet soumis à consultation passera comme lettre à la poste. Et pourtant…

Et pourtant en effet, il s’agit dans le mois qui suit le 17 octobre de donner son avis sur le plan régional de l’agriculture durable du Nord Pas-de-Calais, lequel plan sera en vigueur ensuite pendant 7 ans.

Peut-être vous direz-vous que c’est l’affaire des ruraux. Eh bien détrompez-vous : le projet concerne toute la Flandre, qu’elle soit intérieure ou maritime. Pourquoi ? Parce que l’on assiste actuellement dans notre région agricole à une offensive en règle des tenants de l’élevage industriel dans l’indifférence ou avec la complicité de nos hautes autorités, et que, si l’on ne réagit pas, la Flandre, littoral compris, deviendra comme la Bretagne, à coups d’épandages sans retenue sur les champs de lisiers et de fientes, la terre d’élection des nitrates et autres polluants des eaux de surface, algues vertes en prime. L’enjeu est de taille et c’est bien pourquoi l’Adelfa et ses associations ont décidé de publier un dossier sur la question, non pas pour dresser éleveurs, ruraux et urbains les uns contre les autres, mais afin qu’il soit fait barrage à ces atteintes à un environnement et à une agriculture qui soient vraiment durables.

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »