mardi, 19 juin 2018|

1 visiteurs en ce moment

 

HORN : communiqué de presse

Le projet de centre de stockage de matières dangereuses HORN fait débat, l’ADELFA a envoyé le communiqué de presse suivant que vous pouvez lire dans son intégralité :

La parution récente dans La Voix du Nord d’articles relatifs au projet Horn de stockage de matières dangereuses appelle de notre part les observations suivantes :

Ce n’est pas un seul site Seveso seuil haut que constitueraient ces installations, mais deux (présentation du projet par Eiffage au SPPPI du 9/4/2013). Ce qui porterait donc le total de « nos » sites à risques majeurs à 17, sans compter la centrale nucléaire !

Implanté au cœur d’un polder sur pas moins de 75 ha (51 pour le terminal méthanier), ce site démesuré se trouverait de fait coincé entre le bassin de l’Atlantique et les futurs bassins de la Baltique et du Pacifique, donc directement impacté par les risques de submersion marine. Loon-Plage (6 300 habitants), les terminaux conteneurs et ferry, la plate-forme logistique du port, la raffinerie Ryssen et ceux qui y travaillent, en seraient les plus proches voisins.

Paradoxalement : créée pour endiguer les risques que constitueraient le stockage et l’exploitation de matières dangereuses venues d’ailleurs, tels les solvants, les aérosols, les phytosanitaires, le trichloréthylène, les acides, etc..., la mise en exploitation de Horn s’accompagnerait nécessairement (chiffres d’Eiffage) d’une intensification de leur circulation sur l’A 16, l’A 25, les routes d’accès (500 poids lourds/jour), les voies ferrées (5 trains/jour), les voies maritimes (100.000 conteneurs/an). Curieuse conception de la mise en sécurité chez nous des matières dangereuses !

Ce projet s’il aboutit ne valorisera pas notre littoral à l’image dégradée et en perte de population, il altérera le bien-être et la santé par la pollution diffuse qu’il diffusera. Une bonne fois pour toutes, nous méritons mieux que la poursuite d’une politique à courte vue. Ce ne sera pas une aubaine pour l’emploi, Eiffage prévoyant une implantation en trois étapes, la première ne devant concerner que 150 personnes. Depuis l’expérience vécue de l’arrivée du terminal méthanier, on sait que, comme dit le proverbe, « promettre et tenir sont deux ».

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »