lundi, 10 décembre 2018|

0 visiteurs en ce moment

 

La Digue du Braek labellisée friche industrielle !

La Voix du Nord a consacré deux pages aux friches industrielles, à la suite du dramatique accident survenu dans l’usine désaffectée St Liévin à Wattrelos. Cet accident, un incendie, a coûté la vie à quatre jeunes hommes.

Dans les pages de son édition du 3 juin, le quotidien apporte des réflexions sur la sécurisation de telles friches et donne des exemples. Parmi les exemples, la Digue du Braek dans le Dunkerquois.

De quoi s’interroger. La Digue du Braek est-elle une friche industrielle ?

Construite pour former le Bassin maritime permettant l’accostage des minéraliers desservant « la sidérurgie sur l’eau » du littoral nordiste, elle « sert » toujours. D’autant que le Bassin maritime est fréquenté par d’autres types de navires et des péniches. De fait, la question de sa désaffectation ne peut se poser. 

Par quels raisonnements a-t-elle été classée friche industrielle dans les articles de La Voix du Nord ? Son manque d’entretien ? Dunkerque Port y lancera un nettoyage de plage le 14 septembre 2013. L’Université, en partenariat avec le Port, y mène des études sur la sédimentation des plages et les formations dunaires. Un accès interdit ? Il ne peut l’être totalement : la digue a un versant en Domaine Public Maritime (DPM) C’est une plage en partie surveillée durant l’été parce qu’elle est fréquentée, hors de tout effet de mode et de label.

Resterait sa dangerosité. Qui ne viendrait pas du fait d’être une plage plus sauvage que d’autres. Elle viendrait d’être une zone soumise aux risques industriels passés, présents et à venir. D’où l’idée sans doute de la qualifier de friche industrielle. La digue du Braek devrait être interdite de fréquentation à cause de ces risques liés à la proximité d’usines Seveso – d’autant plus qu’un terminal méthanier s’installe plus loin, au Clipon. A plusieurs kilomètres de la Digue du Braek.

Dans cette hypothèse, que dire de la ville de Mardyck ? Les plagistes et autres utilisateurs de la Digue du Braek le répètent : il est bien plus dangereux d’être dans sa maison dans des villes avoisinantes que d’être, le temps de quelques heures et en toute légalité, sur les plages de la Digue du Braek et du Clipon.

Les normes ne s’improvisent pas ...

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »