mercredi, 29 janvier 2020|

1 visiteurs en ce moment

 

Le secteur de dunes à Malo-Terminus toujours sous la menace

La Communauté Urbaine de Dunkerque a obtenu un prix de “Première intercommunalité capitale de la biodiversité”, grâce au travail effectué par Fabrice Truant pour la mise en valeur de trames vertes et bleues qui permettent aux espèces animales et végétales de circuler, de s’alimenter et de se reproduire… ainsi que pour la création ou la valorisation d’espaces de nature en ville à Grande-Synthe par exemple ou à Dunkerque avec le Parc du Vent et le site des 4 Écluses.

Dans ce contexte, nous ne pouvons que nous indigner de la non-reconnaissance de l’intérêt exceptionnel et patrimonial du site de la dune de la Licorne à Malo-Terminus. Il s’agit du dernier reliquat de dune non protégée en ville, qui présente un intérêt évident pour les scolaires, les touristes et le tout un chacun. Ce sont tous ces petits espaces de balades-nature riches en biodiversité qui mettent la nature à la portée de l’urbain.

Cette zone située entre les avenues Loubet et du Large et la rue des Mouettes a cependant remué les foules : 160 remarques sur le dossier d’enquête publique relatif au PLUC, 2400 adhésions pour le groupe Facebook “Sauvons la Dune”, et la demande de classement en Zone Naturelle Protégée par toutes les associations de défense de l’environnement.

L’association ADELE a présenté, dès la fin du mois de juin, un argumentaire dans lequel elle a mis en évidence la nécessaire application de la loi Littoral, la Directive Habitats d’intérêt communautaire (Directive Faune Flore) et la présence d’une zone humide à protéger selon la convention de Ramsar.

Des actions sur le terrain ont été organisées : deux nettoyages de sites avec remplissage d’une benne à chaque fois et un rassemblement le 1er octobre où 400 personnes sont venues exprimer leur souhait de voir cet espace dunaire classé en zone naturelle.

ADELE, dont l’un des objectifs est la défense des milieux naturels, a déjà eu l’occasion d’intervenir sur plusieurs dossiers défendant les massifs dunaires : une délégation est allée à la rencontre de quelques élus. Même si la grande majorité a semblé sensible à nos arguments et a émis un avis favorable pour une préservation totale de ce secteur, notre inquiétude demeure à l’écoute de l’intervention de Vincent Leignel, adjoint à l’urbanisme, au Conseil Municipal de Dunkerque du 27 septembre où il suggère la création d’une zone UT (Urbanisme de tourisme). « Nous regardons comment on peut faire une évolution du PLU permettant à la fois de préserver cette zone sans pour autant hypothéquer les possibilités de développement touristique telles que nous l’avions formulé. Nous aurons probablement un zonage qui sera beaucoup plus adapté…  »

Aujourd’hui nous sommes en attente d’un rendez-vous avec Michel Delebarre, puis de la publication des modifications du PLUC qui devraient être mises en ligne vers la fin de l’année.

Nous espérons qu’un recours ne sera pas nécessaire en 2012, année au cours de laquelle Dunkerque doit accueillir les 2e Assises de la Biodiversité.

ADELE Dunkerque

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »