samedi, 25 janvier 2020|

3 visiteurs en ce moment

 

Les déchets de chantier : quelle indifférence !

Il y a quelques années, les services techniques de la ville de Dunkerque faisaient appliquer “un protocole chantier propre” à l’occasion de travaux programmés sur l’agglomération dunkerquoise. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Avec un triste exemple qui dure depuis plusieurs mois : le déroulement de chantier de construction de maisons individuelles le long du Quai aux Fleurs illustre bien le désintéressement de certaines entreprises et en particulier de services techniques s’agissant de faire respecter des dispositions relatives à la gestion des déchets. En effet, les bennes placées en plein vent sur le retour de berge Nord débordent, des déchets solides rejoignent le canal de Furnes avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur les ouvrages d’évacuation des eaux des wateringues à la mer, ce qui a valu d’ailleurs plusieurs interventions de la part du Service local de la Navigation Nord Pas-de- Calais, gestionnaire du canal. Les riverains subissent sans pouvoir intervenir.

À quoi servent les plans particuliers de sécurité et de protection de la santé (PPSPS décret 941159 du 26/12/1994), les plans de prévention, les protocoles de sécurité, les plans généraux de coordination qui doivent intégrer des dispositions relatives à :

  • la propreté des chantiers,
  • la protection des abords de la zone d’intervention,
  • la gestion environnementale des matériaux ?

Encore une fois, dans notre pays, nous disposons d’un ensemble de réglementations mais toujours personne pour les faire appliquer, ceci dans l’indifférence totale des riverains qui ne sentent pas directement concernés. Heureusement, les associations sont là pour évoquer ces dysfonctionnements.
M.M. 

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »