mercredi, 14 novembre 2018|

0 visiteurs en ce moment

 

Peut-on se passer d’un remorqueur spécialisé en Manche - Mer du Nord ?

On l’a appris en ce début d’année : austérité oblige, le gouvernement britannique entend retirer du détroit en septembre prochain le remorqueur spécialisé dans les opérations de sauvetage “Anglian Monarch” qu’il co-finance avec la France.

La nouvelle a laissé sans voix notre ami Paul Dupont, ancien officier mécanicien dans la marine marchande, qui estime impensable que disparaisse du détroit le plus fréquenté du globe le Saint Bernard appelé à secourir les marins et passagers confrontés à de graves dangers (naufrages, abordages), notamment dans le “Calais Dover”, l’endroit le plus retréci du channel.

Les risques de marées noires, de pollutions chimiques, suites à des accidents, peuvent venir souiller pour de nombreux mois les rivages de nos pays. Le sauvetage des navires étant devenu, selon nos voisins britanniques, une affaire commerciale. Il est donc impératif de dégager les moyens financiers nécessaires pour continuer d’assurer cette sécurité. Les anciens ont conservé en bonne mémoire les sauvetages célèbres réalisés par ce type de remorqueurs “Iroise”, “Turmoil”, les “Abeilles”, sans oublier notre célèbre “Jean Bart”. Ces remorqueurs de haute mer avaient la faculté de prendre la mer en quelques minutes, répondre aux appels, avoir un service radio constamment à l’écoute. Ils étaient les premiers à prendre en remorque les navires en difficulté et ce, quels que soient, l’état de la mer et le type d’avaries (barres, machines, voies d’eau, etc.).

Paul Dupont conclut son propos en ces termes : Je suis bien conscient que le coût d’exploitation de tels remorqueurs est élevé, mais la perte d’hommes et de matériels, les marées noires le sont encore plus. Et de suggérer : Pourquoi ne pas instaurer un péage pour les nombreux navires empruntant les rails qui sont en réalité des autoroutes de la mer ?

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »