mercredi, 14 novembre 2018|

0 visiteurs en ce moment

 

Une mine de charbon à ciel ouvert sur les plages du Nord

L’apparition fin février 2014 sur les plages de Gravelines à La Panne de morceaux de charbon a suscité pas mal d’interrogations de la part des habitués du bord de mer.

Au vu des concentrations observées à proximité du chantier de réensablement de la digue des Alliés ces apports sont en relation directe avec les travaux. En effet, les extractions de sable de mer ont été exécutées par dragage au niveau de la rade Jean-Bart, là où en mai - juin 1940, des navires participant à l’opération Dynamo, utilisant du charbon comme combustible, ont pu s’échouer en perdant leur combustible fossile.

Une carte postale du début du siècle dernier montre un ramasseur de charbon sur la plage de Malo-les-Bains.

L’Adelfa a interrogé le responsable environnement du port, maître d’ouvrage de l’opération pour le compte de l’État. Des investigations scientifiques ont été rapidement menées par le GPMD et confirmation a été faite qu’il s’agissait bien de charbon naturel avec une composition classique comportant des hydrocarbures, des HAP, etc. Des analyses sur lixiviat et un biotest ont mis en évidence la non-écotoxicité du charbon pour l’environnement. À signaler que ce charbon ne dégage aucune odeur ; seul l’impact visuel est à prendre en considération.

L’Adelfa tient à souligner la réactivité de l’établissement portuaire face à ce problème non pris en compte dans l’étude d’impact.

M.M.

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »