lundi, 25 juin 2018|

0 visiteurs en ce moment

 

La GAZette du terminal méthanier

Quelque temps après son passage mémorable à la centrale nucléaire de Gravelines où, assisté par le président de l’époque, il était venu regonfler les troupes d’EDF-Electricité traumatisées par Fukushima, Henri Proglio est venu début octobre au Clipon en patron d’EDF-Gaz cette fois vanter les charmes du terminal méthanier.

Un an après le démarrage du chantier, il a posé la “première” pierre (sic !) du futur mausolée de béton qui sera livré à nos enfants. Mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas, lorsqu’il s’agit de médiatiser notre 14e site Seveso en gestation, un chantier de plus d’1 milliard d’euros pour un bénéfice final d’une grosse cinquantaine d’emplois.

De bien mauvais esprits, ronchons et grincheux, avaient relevé voici peu dans les gazettes qui peinent parfois à différencier information et propagande, qu’en France le prix du gaz a augmenté de 31,2 % entre 2008 et 2012. Une paille !

Au prix où vont le terminal méthanier et le gazoduc qui en est l’extension, tout laisse à penser que “les chers abonnés” n’ont pas fini de mettre la main au porte-monnaie devant la hausse vertigineuse du prix d’une énergie que l’on prétendait naguère la moins onéreuse.

C’est un peu l’histoire chère à l’humoriste Alphonse Allais qui préconisait de construire les villes à la campagne, histoire de se prémunir des nuisances urbaines. Chacun le sait : l’aménagement en cours, du terminal méthanier est en train d’amputer notre littoral d’un accès à la mer et donc d’une part non négligeable, à la belle saison en particulier, des possibilités pour la population de s’offrir des plaisirs balnéaires.

Qu’à cela ne tienne ! Au titre des compensations permettant sans coup férir de faire passer la pilule, les promoteurs de ce futur équipement qui n’avait suscité ailleurs aucune envie ont eu l ’idée, comme toujours géniale, de financer la réalisation… d’une plage en pleine ville. À vol de sterne, ce sera à la ferme Galamé à Loon-Plage, à 6 km du bord de mer.

Une aubaine pour la municipalité consentante qui se voit offrir de surcroît en prime une maison de l’environnement. Un marché de dupes pour les citoyens, les vrais financeurs, qui estiment, non sans raison, qu’on les prend pour des zozos !

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »