lundi, 25 juin 2018|

29 visiteurs en ce moment

 

La réglementation nuit aux petites associations

L’application de la nouvelle réglementation s’agissant de l’agrément préfectoral préalable dont doit bénéficier une association de défense de l’environnement pour pouvoir être représentée au sein de commissions départementales, régionales voire nationales n’est pas sans poser de problème à certaines associations comportant un nombre d’adhérents limité, en dessous du seuil demandé par l’État français.

La seule solution pour qu’un membre d’une association puisse siéger à l’une voire plusieurs de ces commissions, eu égard à sa compétence reconnue, son expérience et sa forte motivation pour un domaine environnemental particulier, c’est que cette association rallie une fédération d’associations.

À cet effet, en adhérant à la fédération d’associations Adelfa, sur proposition du bureau du conseil d’administration de cette instance, un membre d’une petite association peut être mandaté par ladite fédération pour la représenter au sein des commissions et instances départementales, régionales voire nationales.

Cette disposition semble être une ouverture face à la nouvelle réglementation, tout en restant dans une structure associative de proximité. M.M.

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »