lundi, 25 juin 2018|

0 visiteurs en ce moment

 

Que deviennent les mégots jetés sur la voirie par les fumeurs ?

Depuis la mise en application de la loi de 2008 sur l’interdiction de fumer dans les lieux recevant du public, beaucoup de mégots sont jetés sur la voirie publique. A Dunkerque, suite au manque d’éteignoirs devant les enseignes commerciales d’une part, à l’incivilité de certains fumeurs d’autre part, et ceci malgré les opérations de nettoyage régulier des bordures de trottoir assurées par les services techniques, les mégots rejoignent le fil d’eau pour atteindre les regards du réseau de collecte des eaux pluviales et ensuite se retrouver dans les différents milieux récepteurs. Ce peut être le réseau d’assainissement séparatif, le fossé ou le watergang, puis le canal ou le bassin portuaire et enfin la mer.

Grâce aux collectes réalisées sur les plages du littoral Est, notamment au niveau des laisses de haute mer, à l’initiative du CPIE Flandre maritime, voire de l’association ADELE, le bilan des ramassages manuels fait apparaître, parmi les éléments de petite taille, une majorité de filtres de cigarettes et de bâtons tige. Les mesures répressives envisagées à Paris pour les personnes rejetant leurs mégots dans la rue (amende de 35 €) ne sont pas prises au hasard. En effet, il est cité un nombre de 315 tonnes de mégots collectés par an, correspondant à 350 millions de cigarettes fumées.

Essayons d’estimer “à la louche” les quantités susceptibles d’être générées sur l’agglomération dunkerquoise : en appliquant une simple règle de trois à partir des résultats de Paris, on obtient 315 tonnes x 200000 habitants (Dunkerque agglo) = 6,3 tonnes rejetées sur le domaine public risquant de se retrouver en partie sur les laisses de haute mer. Les filtres composés d’acétate de cellulose vont mettre une dizaine d’années à se dégrader. Cette phase de dégradation va s’accompagner d’émissions d’acide acétique et autres polluants organiques issus des résidus de goudrons à l’exemple du benzène ! Jeter un mégot sur la rue n’est pas du tout anodin… M.M.

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »